Abstract
     GENBERRY (AGRI GEN RES 036) est un projet qui concerne la conservation et la caractérisation de la diversité génétique des petits fruits et plus particulièrement de la fraise et de la framboise. Ce projet est soutenu par la Commission européenne (la Direction Générale d'Agriculture, DG-AGRI). La fraise et de la framboise présentent des teneurs élevées en composés importants pour la santé humaine (par exemple, les antioxydants sont la vitamice C). De plus leur production permet de maintenir un tissu rural dans les régions européennes défavorisées.

Ces dernières années, un souci majeur a été l’obtention de nouvelles variétés bien adaptées aux différentes régions européennes. Ceci nécessite de recourir aux ressources génétiques qui représentent une source pour de nouveaux caractères (résistances maladies, teneurs en antioxydants, adaptation à de nouvelles conditions climatiques...). Dans ce cadre, il est important au niveau européen de s’organiser pour maintenir et optimiser la gestion des ressources génétiques des petits fruits de l'Union européenne.

L'objectif du projet de GENBERRY est d'assurer que les ressources génétiques européennes de la fraise cultivée et de la framboise sont préservées et caractérisées afin d’être utilisées dans les nouveaux programmes de sélection. Ce projet est basé sur la notion de gestion en réseau en regroupant les compétences de différents instituts sur les techniques de culture, les descriptions phénotypiques (description sur des caractères classiques, biochimiques et de résistance) et génotypiques (marqueurs moléculaires). Travailler en réseau permettra également d’optimiser les collections au niveau européen ainsi que l’adoption de procédures et de techniques harmonisées. Dix groupes représentant huit pays européens (France, Italie, Allemagne, Grande-Bretagne, Lituanie, Pologne, Roumanie et Espagne) sont impliqués dans ce projet.

En résumé, le projet permettra pour le fraisier cultivé et la framboise :

(1) l’amélioration de la conservation ex situ pour aller vers l’obtention d’une core collection;

(2) la description des collections européennes en utilisant les données passeport et les principaux descripteurs ;

(3) la caractérisation des collections européennes à partir de marqueurs moléculaires, de composés biochimiques (antioxydants…) et de tests d’inoculation pour évaluer le niveau de maladies sur un sous-ensemble des collections ;

(4) l'établissement d'une base de données européenne qui sera réalisée tout d’abord pour le fraisier.

Home|Summary|Dissemination|Partners|Bibliography|Links|Private 
Publication director : Beatrice DENOYES-ROTHAN   Development of the site and Graphic design : Jean Luc RENOUX
Copyright © INRA 2008